• Congressman Gaetz (FL-R)

  • Gov. Chris Christy (NJ-R)

  • Colorado 2012

  • California Field Work, Prop 19

French FAQ’s – Les questions les plus fréquentes 2018


Les questions les plus fréquentes – 2018

Que se passe-t-il au Colorado ?

Grâce á un plébiscite en décembre 2012 la possession et la culture du cannabis sont devenus légaux. Un adulte (21 ans) peut cultiver 6 plantes. Depuis janvier 2014 les citoyens du Colorado peuvent acheter jusqu’á 28 grammes au magasin et non-citoyens jusqu’à 7 grammes. Tous payent une taxe de 25% Début 2018 il y a plus de 500 magasins qui employant 22,000. Il est interdit de conduire avec 5 nano grammes dans le sang. C’est encore illégal pour les mineurs.

Actuellement presque toutes les nouvelles associées sont positives. Les jeunes fument la même quantité qu’avant. Il y a la même quantité des crimes graves et moins graves. Le taux d’accidents fatals a augmenté un peu et le taux d’accidents reflète l’augmentation nationale. L’économie augmente encore – un vrai ‘boom.’ Le chômage est de 3,4% L’industrie du tourisme est encore plus forte. Les Cartels du Mexique sont touchés car le cannabis du Colorado fait une grande concurrence, tant au Texas qu’au Mexique même. Le marché du détail en Colorado n’existe plus pour les cartels.

Les questions les plus fréquentes

Q1. Quand on légalise et régularise le cannabis ou les drogue dures, y a t’il une augmentation ou une réduction de la consommation ?

R. On voit au Colorado que le jeune fume la même quantité qu’avant. Les adultes consomment un peu plus. On doit ajouter que le consomme d’alcool est diminué un peu. En Hollande les jeunes (15-29) fument la moitié des jeunes aux États-Unis.
R. COPs a parlé à plusieurs (8) experts en toxicomanie. Ils nous ont dit que très peu de personnes commenceront à consommer des drogues dures en général, le jour de la légalisation. On peut dire que personne n’est à la fois assez stupide pour vouloir consommer de l’héroïne et en même temps assez intelligent et raisonnable pour attendre pendant des années pour que cette drogue soit légalisée.
R. Il y a 104 ans on pouvait acheter ces drogues dures en pharmacie et dans un catalogue. Le taux de drogués était environ de 1-2 % En 2017 aux États-Unis malgré l’interdiction de ces drogues, le taux est environ de 1-2 %. Rien n’a changé.
R. C’est bien possible qu’il y aura les gens qui changeront l’alcool au cannabis. Puisque le cannabis est moins dangereux qu’alcool, ce-changement serait un bon résultat.
R. Ce que nous croyons fortement peu va changer. Il faut dire qu’il n’y a pas, à l’heure actuelle, de recherches utilisables sur le sujet. Il faudrait organiser une conférence d’experts et des médecins spécialisés en toxicomanie et leur poser la question. On a besoin du témoignage d’experts.

Q2. La légalisation n’enverra t’elle pas un message dangereux et déroutant à nos enfants ?

Non, tout au contraire. Aujourd’hui nos adolescents savent que le tabac et l’alcool deviennent légaux à l’âge de 18 et de 21. Aucun adolescent ne croit que le tabac et alcool sont des produits sans danger simplement parce qu’une personne change d’âge. Il serait préférable d’enseigner que toutes les drogues peuvent être dangereuses ou fatales quel que soit l’âge du consommateur. Ces deux drogues tuent 10 fois plus que les drogues interdites et elles sont légales à partir d’un certain âge.

Q3. Les terroristes gagnent des milliards de dollars en vendant des drogues. Comment la légalisation va-t‘elle changer cet état de fait ?

R. L’Organisation des Nations Unies a déclaré que la source principale de financement des terroristes, partout dans le monde, provient de la vente des drogues interdites. En légalisant les drogues, nous pourrions éliminer cette source de revenus des terroristes. Le prix de l’héroïne et des autres drogues s’alignera sur les cours des produits légaux sur légalisation.

Q4. Y a t’il un pays où les drogues sont légales et quelle sorte de problèmes ont-ils ?

La meilleure question à poser : Où est un pays que la prohibition est une réussite ?

R. Les résultats de Colorado son très impressionnantes. Regardez au-dessus:
R. Les résultats d’autres 7 états sont à peu près la même chose.
R. La Suisse a un programme de traitement d’héroïne géré par le gouvernement depuis 1994. Non seulement il n’y a pas de problèmes, mais également la Suisse bénéficie d’une réduction de 60% des crimes, de 70% des cas d’hépatite et de SIDA et personne n’est mort d’surdose qui prend part de programme. De plus, les Suisses ont vu une réduction du nombre de nouveaux consommateurs d’héroïne.
R. Hollande – depuis 1976 et l’ouverture des fameux ‘coffee houses’ le jeune (15-29) fument la moitié que le jeune d’Amérique.

Q5. Après environs 100 ans de prohibition et malgré la dépense de centaines de milliards de dollars, les drogues sont meilleur marché, plus fortes et plus facile à acheter. Pourquoi?

R. Il faut savoir que les trafiquants acceptent le fait que la peine de mort est une conséquence inévitable de leur activité. C’est pourquoi le durcissement des lois n’a pas les conséquences attendues. Chaque trafiquant arrêté ou éliminé est immédiatement remplacé. Nous savons qu’il y a toujours quelqu’un assez avare ou assez désespère pour prendre le poste comme trafiquant.
R. Les trafiquants s’attendent à perdre environ 20% de leur produit, entre le lieu de production et le consommateur. C’est pourquoi ils produisent plus pour assurer au marché une provision constant de produit, c’est-à-dire, de drogues.
R. Après environ 50 ans d’intenses efforts policiers, les trafiquants actifs sont plus intelligents, plus efficaces et plus dangereux. Pourquoi ? Nous arrêtons les stupides et les trafiquants tuent les faibles.

Q6. Même si on légalise, il y aura encore des trafiquants dans les rues, n’est-ce pas?

R. Non. Ils vont disparaître, comme les trafiquants de whisky à la fin de la prohibition en 1933. Par contre, il y aura toujours des adultes qui vendent les drogues pour les plus jeunes. Actuellement, ce sont ces mêmes adultes qui achètent tabac et alcool. N’attendez pas un monde parfait. Il y aura toujours certains problèmes.

Q7. Comment le gouvernement réglerait-il exactement la vente des drogues? Quelle serait la limite d’âge, par exemple?

R. COPs pourrait prendre, comme point de départ, les réglementations en usage pour le tabac et l’alcool. Nous recommandons le système de Colorado comme un exemple. En tous cas vous pouvez constater que le gouvernement n’a eu aucun problème à régler l’usage de deux drogues aux conséquences souvent fatales: le tabac et l’alcool.

Q8. Quelles ont été les conséquences non voulues de l’interdiction de drogues?

R. Les terroristes comme ISIS/la Taliban et la Corée du Nord gagnent des millions de dollars.
R. Les terroristes employant les routes de contrebande pour passer en fraude les fusils, les explosifs, etc.
R. Cette interdiction, pour certaines jeunes, d’offrir la tentation d’un ‘travail’ lucratif mais de temps en temps fatal. Aux États-Unis 900,000 jeune travaillent comme trafiquants. Chaque jour 18 sont blessés ou morts à cause de leurs postes.
R. La politique appliquée génère un total de 70% des crimes sérieux.
R. La police n’a pas de temps à consacrer aux chauffards, aux crimes sexuels, ou même aux terroristes.
R. Les EEUU ont plus de citoyens en prison qu’aucun autre pays du monde : 2.300.000.

Q9. Le cannabis n’est-il pas une drogue considérée comme étant le premier pas vers la consommation de drogues dures ? Y aura-t-il beaucoup plus de consommateurs de drogues dures, si on le légalise?

R. Non, les chercheurs sont unanimes sur ce sujet. Le cannabis n’incite pas à la consommation de drogues dures. La plus récente étude sur ce sujet a été effectuée aux USA par l’Institut de Médecine dépendant du National Institute of Health en 1999. La recherche dans 4 autres pays a conclu la même chose (Canada, Hollande, Grande Bretagne, Australie). De plus, dans une très large mesure, les jeunes commencent avec les cigarettes, ensuite consomment de l’alcool, puis du cannabis. Presque personne commence directement avec le cannabis. Aussi, selon les autorités, la consommation de Oxycontin incite 80% des nouvelles consommateurs d’héroïne.

De plus – le cannabis est plus disponible pour les jeune que la bière. Alors quoi est l’avantage de prohibition de cannabis ?

Q10. Qu’est-ce qu’on peut faire pour changer cette politique?

R. Soyez informé. Appelez, écrivez et rendez visite à vos politiciens. Devenez membre de COPs. Ajoutez votre voix aux millions qui disent : Ca suffit !

La guerre contre la drogue a été le plus destructeur, dysfonctionnelle et le plus immorale de politique depuis l’esclavage.

Si vous avez d’autres questions, écrivez-moi à : howardwooldridge0@gmail.com
…Pour un petit, timide, moyen Texas cowboy – il parle bien la belle langue.

Les bonnes nouvelles du Colorado concernant la légalisation du Cannabis

Grâce á un plébiscite en décembre 2012 la possession et la culture du cannabis sont devenus légaux. Un adulte (21 ans) peut cultiver 6 plantes. Depuis janvier 2014 les citoyens du Colorado peuvent acheter jusqu’á 28 grammes en magasin et les autres jusqu’à 7 grammes. Début 2016 il y a 400 magasins.

Les jeunes consomment la même quantité qu’avant. Source: 2014- Center for Disease Control: Youth Risky Behavior Survey On observe une réduction de 5% des crimes graves On observe également une réduction de 10% des crimes légères
Les accidents de voiture mortels ont été ramenés á 1 % (481 á 478) : De Plus
The National Highway Traffic Safety Administration a fait des recherches en 2013 & 2014. Leurs résultats : même si l’alcool augmente fortement le risque d’accident, il n’y a aucune preuve que la consommation de marijuana est statistiquement significative d’augmentation des accidentes.

1.Pendant l’été de 2014 la police a fait un contrôle pour découvrir les magasins qui vendent le cannabis aux jeunes. Aucun ( 0 de 20) magasin n’en a vendu. Pendant 2015 le taux était 8% ont vendu illégalement aux jeunes…le même taux que les magasins d’alcool que vendent aux jeunes.
2. L’état du Colorado a perçu plus de 500,000,000 de taxes en 14, 15, 16 et 17. En 2013 le chiffre était de 000
3. Le police/Justice etc. économisé á peu prêt $60 million chaque année pour n’avoir presque aucun cas de consommation illégale à traiter..
4. Le taux de chômage a diminué de 6,9 en 2013 á 2,7% en 2018. On apprécie que l’industrie ait créé 22,000 postes de travail.
5. L’industrie du tourisme est satisfait de constater beaucoup plus de visites. Le gouverneur utilise le mot ‘florissant’ pour décrire le tourisme.
6. A Denver l’industrie a loué 500,000 mètres carrés pour cultiver les plantes. Il n’y a aucun entrepôt vide à Denver et même une pénurie à travers le Colorado.
7. Le montant des ventes totales en 2017 était plus d’un milliard de dollar pour les magasins.
En 1 janvier 2016 les fonctionnaires d’état ont estimé qu’un total de 130 tonnes a été acheté : 70% par les magasins et 30 % par le marché noir.

Les tristes nouvelles:

Les États proches du Colorado ne sont pas heureux. Leur systèmes de justice sont inondé des petits cas de cannabis du Colorado.
Les Cartels du Mexique ne sont pas heureux. Ils sont perdu l’intégralité du marché de détail du Colorado. Leur qualité inférieure de cannabis ne peut pas faire concurrence. Encore pire, les clients riches aux Mexique achètent le cannabis du Colorado pour avoir le meilleur du monde. Le prix du cannabis du Mexique est la moitié de celui de 2012.

Respectueusement,

Howard J. Wooldridge

Fondateur de COP

Co-fondateur de LEAP – Law Enforcement Against Prohibition (www.LEAP.cc)

Assistance from Council on Responsible Cannabis Regulation (CRCR) in preparing this document is appreciated

Share and Enjoy: These icons link to social bookmarking sites where readers can share and discover new web pages.
  • Facebook
  • Twitter